philippine gambling
article

Les philippines concurrencent Macau pour l’industrie du Casino

Des nouveaux complexes de casinos en ligne sont en construction au nord et au sud de la capitale Philippine pour profiter de l’essor du secteur du jeu, a déclaré à Manille Andrea Domingo, l’organisme national de réglementation des jeux.

Une industrie du gambling en plein essor, à faire pâlir Macau !

“POGO est légal et est là pour rester”, a déclaré Domingo, faisant référence aux opérateurs de jeux offshore philippins – en anglais Philippine Offshore Gaming Operators – . L’industrie emploie environ 138 000 personnes, principalement des travailleurs chinois dans des casinos en ligne qui s’adressent aux joueurs du continent et est sur le point de surpasser les centres d’appels en tant que premier nouvel utilisateur de bureaux de Manille cette année.

philippine gamblingOriental Group, l’un des opérateurs de POGO autorisé par la Philippine Amusement & Gaming Corp. construit des centres à Cavite City dans le sud et à Clark City dans le nord, a dit Domingo. Ceux qui opèrent dans des hubs obtiendront une licence de jeu de cinq ans contre le permis régulier de trois ans accordé à d’autres, a-t-elle dit.

Oriental investit 8 milliards de pesos (156,5 millions de dollars) pour la POGO City de 20 hectares à Cavite qui peut accueillir 20 000 travailleurs, a déclaré Kevin Wong, directeur général. La première phase de Clark sera d’environ 10 hectares et pourra accueillir 5 000 employés.

Le gouvernement a mis en place des règles fiscales et des règles du travail pour attirer les organisations de jeux illégales à s’enregistrer, et va commencer à délivrer des licences aux travailleurs de POGO, a dit Domingo.

Le courtier immobilier David Leechiu estime que le secteur des jeux en ligne emploie environ 345 000 travailleurs. L’industrie du Gambling a Macau commence à voir cet essor d’un très mauvais oeil et se lance depuis quelques années dans le casino online avec des marques tres connues comme Macau-casino.net, apparut en 2018 et visant à rapporter des devises au pays.

Plus de 50 POGO ont reçu des permis d’exploitation depuis que le président Rodrigo Duterte a commencé à accorder des licences en 2016. L’afflux de travailleurs chinois a déclenché des audiences au Sénat l’an dernier.

“Compte tenu des tensions sociales, nous voulions mettre tout le monde au même endroit”, a déclaré Wong, 28 ans, au sujet de la décision de l’Oriental de créer des centres de jeux.

Perspectives clés

L’organisme de réglementation des jeux gardera son objectif de 8 milliards de pesos pour les revenus du POGO cette année, même si Domingo a déclaré qu’il a pris du retard après la fermeture de trois opérateurs par crainte de la chasse fiscale.

“J’espère que nous ne les surtaxerons pas pour ne pas perdre ce qu’il y a de bon “, a dit M. Domingo, qui accompagne le boom des POGO. Selon elle, les Philippines sont à la traîne derrière le Cambodge où il est moins cher de s’installer.

Les centres du Groupe Oriental abriteront des bureaux, des résidences et des agences gouvernementales à guichet unique pour les travailleurs de POGO. M. Wong a déclaré que l’industrie jouit d’une dynamique de croissance alors qu’elle vise au-delà de la Chine et de Macau donc, pour attirer d’autres acteurs en Asie.

 

 

 

Commentaires fermés sur Les philippines concurrencent Macau pour l’industrie du Casino